news

    Aider les travailleurs supplantés des services pétroliers et gaziers à retourner travailler : programmes de remise en état des emplacements de pétrole et de gaz

    L’injection de fonds du gouvernement devrait permettre de soutenir et de créer des emplois dans l’Ouest canadien.  

    De 2021 à 2023, une partie de la croissance des emplois du sous-secteur des services pétroliers et gaziers sera attribuable à la désaffectation, la fermeture et la remise en état des emplacements de puits inactifs et orphelins.

    Ces travaux seront financés par l’industrie, le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et de la Saskatchewan.  
     
    Une grande partie du financement provient du programme de relance du gouvernement fédéral d’une valeur de 1,7 milliard de dollars annoncé en avril 2020. Le gouvernement de l’Alberta distribuera sa part d’un milliard de dollars par l’intermédiaire du programme de remise en état des emplacements. La somme supplémentaire de 200 millions de dollars sera accordée à l’Orphan Well Association (OWA). OWA est l’organisme sans but lucratif de l’Alberta qui gère la fermeture des puits, des installations et des pipelines pétroliers et gaziers de même que la restauration et la remise en état des emplacements qui n’ont pas de propriétaire officiel ou financièrement responsable. La BC Oil and Gas Commission distribuera sa somme de 120 millions de dollars et la Saskatchewan distribuera ses 400 millions de dollars en travail par le biais de son programme accéléré de fermeture d’emplacements.  
     
    Conscientes de l’importance de faire appel aux collectivités autochtones, les provinces de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et de la Saskatchewan s’attendent à une grande participation de la part des Autochtones. En plus des occasions d’emplois et d’affaires qui découlent de cette initiative pour ces collectivités, l’industrie énergétique bénéficie des connaissances locales autochtones, ce qui lui permet notamment de mieux comprendre la terre et ses usages traditionnels.  

    En Saskatchewan, cette initiative attire énormément d’attention. Pour les entreprises, le défi consistera à se démarquer des concurrents en ce qui a trait à ce genre de travail sur le marché.

    Dans le cas de Tomahawk, nous croyons que ce qui nous démarquera des autres entreprises, c’est notre appartenance autochtone, les réseaux d’envergure que nous avons créés dans l’industrie énergétique de la Saskatchewan et notre déploiement d’une technologie novatrice.

    Lance Fugate, vice-président aux opérations de Tomahawk Energy Services, société de services énergétiques basée à Estevan, en Saskatchewan

    À titre d’exemple, Tomahawk recourt à une technologie de cartographie 3D mobile pour réaliser des modèles réalistes des actifs de ses clients pour qu’ils puissent facilement comprendre l’étendue du travail à faire et leur fournir une assurance de qualité tout au long des travaux. 

    En Alberta, le programme de remise en état des emplacements remporte de la popularité. En février 2021, 36 000 entreprises avaient fait une demande et la somme de 300 millions de dollars avait été distribuée à 600 entreprises albertaines. Du financement est mis à la disposition des entreprises de services pétroliers sous la forme de subventions qui couvriront de 25 % à 100 % des coûts totaux d’un projet, jusqu’à concurrence de 30 000 $ par emplacement. Ces subventions sont accordées dans le cadre de plusieurs phases de demandes. Les entreprises qui se voient octroyer une subvention doivent terminer les travaux d’ici le 31 décembre 2022. 

    Saviez-vous que?

    dépendant de la complexité des exigences de mise hors service et de fermeture, il faut environ 35 à 50 services employant de 41 à 57 personnes pour fermer un seul puits. En tout, on s’attend à la création de 5 300 emplois supplémentaires dans les services pétroliers et gaziers en Alberta seulement grâce au programme de remise en état des emplacements.

    Source: Petroleum Services Association (PSAC) : Well Closure Workforce Study, mis à jour en décembre 2019

    Le financement donne un regain au sous-secteur des services pétroliers et gaziers 

    Les emplois du sous-secteur des services pétroliers et gaziers ont été fortement touchés par le ralentissement économique et l’effondrement des prix du pétrole. Entre août 2014 et février 2020, le taux d’emploi de ce sous-secteur a chuté de 31 %. Autrement dit, trois travailleurs des services pétroliers et gaziers sur dix ont perdu leur emploi.  

    Puis, lorsque des mesures ont été prises pour limiter la propagation de la COVID-19 en mars 2020, la situation de l’emploi s’est détériorée davantage. Quand la demande de pétrole et de gaz naturel s’est mise à diminuer considérablement, cela a eu pour effet d’aggraver l’approvisionnement excédentaire qui existait déjà au Canada et d’occasionner d’autres pertes d’emplois. Entre février et août 2020, le taux d’emploi du sous-secteur des services pétroliers et gaziers a encore plongé de 25 %, représentant ainsi la perte de 19 800 emplois.

    Ce financement a donné à ce sous-secteur un regain fort nécessaire et lui a permis de conserver des emplois en 2020 qui auraient probablement été perdus. Et pour 2021, la certitude liée au financement des travaux de mise hors service et de fermeture donne, dans une certaine mesure, un caractère prévisible à ce travail. 

    Qu’est-ce que la remise en état des emplacements? 

    La remise en état des emplacements comprend les travaux de fermeture et de restauration des puits, des pipelines et des chantiers de pétrole et de gaz. Parmi les tâches, notons des travaux sur les puits et pipelines inactifs, les évaluations environnementales des emplacements, les travaux de restauration et de remise en état (remettre le sol en état d’utilisation une fois les opérations pétrolières et gazières terminées) ainsi que la préparation des demandes de restauration et des certificats de remise en état. Les objectifs des programmes de remise en état des emplacements consistent à faire en sorte que la main-d’œuvre spécialisée du pétrole et du gaz retourne travailler; à accélérer les efforts d’abandon et de remise en état des emplacements; et à faire rapidement de nombreuses tâches importantes sur le plan environnemental. 

    Pénuries de main-d’œuvre à l’horizon 

    Cependant, cette augmentation de l’activité s’accompagne d’un autre enjeu : la crainte de ne pas pouvoir trouver suffisamment de travailleurs qualifiés. 

    Les travaux de mise hors service et de fermeture des emplacements appuyés par les gouvernements et le renforcement des prix des produits de base, en plus de l’intérêt accru que portent les entreprises d’exploration et de production classiques à l’optimisation opérationnelle de leurs puits, ont pour effet d’améliorer la stabilité de l’activité de services des puits. Grand nombre des entreprises de services de puits pétroliers et gaziers estiment avoir communiqué avec tous leurs travailleurs d’expérience, bon nombre d’entre eux ayant fait la transition vers d’autres industries pendant le ralentissement de l’activité pétrolière et gazière. Par conséquent, les entreprises doivent faire preuve de créativité pour recruter des travailleurs de services des puits, ce qui comprend notamment des programmes de recommandation d’employés, des programmes de formation et la planification de plus longs délais pour pourvoir les postes et pour intégrer les travailleurs à l’entreprise. 

    Par exemple, Precision Drilling Corporation de l’Alberta n’a pas tardé à profiter des travaux de remise en état des emplacements, mais alors que l’économie reprend, elle enregistre des pénuries de main-d’œuvre.  

    Notre segment du service des puits au Canada connaît une demande accrue, en partie en raison du programme canadien d’abandon des puits, mais aussi en raison d’une demande accrue de la part de la clientèle… si bien qu’on assiste à un grand resserrement de la main-d’œuvre.

    Kevin Neveu, chef de la direction Precision Drilling / Source : Daily Oil Bulletin

    Les travaux de mise hors service et de fermeture touchent une vaste gamme d’emplois, allant de conseillers en environnements à des ouvriers de services de puits de pétrole et de gaz et des manœuvres, en passant par des opérateurs d’équipement lourd et des spécialistes réglementaires. Vous pouvez en savoir plus sur ces carrières et d’autres carrières au lien Catégories d’emploi

    Ressources pour obtenir de plus amples renseignements : 

    Previous Next
    No results were found.