news

    Instantané : Technologue en génie énergétique et ingénieur/ingénieure d’appareil à vapeur à poste fixe

    À 100 °C, l’eau bout et libère de la vapeur. La vapeur permet de créer de l’énergie. Cette énergie fait fonctionner les génératrices, les moteurs et ainsi de suite. L’industrie du pétrole et du gaz a grand besoin d’énergie. Les technologues en génie énergétique (appelés aussi ingénieur/ingénieure d’appareil à vapeur à poste fixe) savent comment capter la vapeur pour créer de l’énergie.

    Une journée de travail typique :

    Les technologues en génie énergétique travaillent avec des chaudières, des turbines, des condenseurs de vapeur et d’autre machinerie technique. Leur temps est souvent réparti entre les salles de commande, les réunions et le travail sur place pour contrôler et entretenir les systèmes. Ils ont un bureau pour effectuer les calculs techniques, évaluer les systèmes et faire les dessins de construction mécanique. Ils sont à l’aise dans une combinaison de travail et des bottines à embout d’acier. Ils peuvent opérer des chaudières à haute et à basse pression et superviser les secteurs des usines qui gèrent le traitement de l’eau, le fonctionnement des pompes, l’instrumentation, l’électricité, les combustibles, la combustion, les compresseurs d’air et la réfrigération. Ce faisant, la sécurité est toujours à l’avant-plan.

    Puisque toute cette chaleur et toute cette énergie peuvent être présenter des dangers si elles ne sont pas bien utilisées, les technologues en génie énergétique surveillent leur équipement de près. Ils vérifient les situations qui sortent de l’ordinaire et règlent les problèmes dès qu’ils surgissent. Ils repèrent et déterminent aussi les occasions de maximiser la production, de minimiser les coûts d’exploitation et d’éliminer les temps d’arrêt.

    Au Canada, il existe cinq niveaux de technologues en génie énergétique et ils peuvent passer d’un niveau à l’autre grâce à un ensemble d’expérience professionnelle et de formation. Au début, ils assurent la surveillance et l’entretien, et ils peuvent gravir les échelons pour occuper des postes d’ingénieurs en chef qui supervisent les équipes et s’occupent de très grandes chaudières puissantes.

    Types de problèmes susceptibles de se présenter dans le quotidien des technologues en génie énergétique et ingénieur/ingénieure d’appareil à vapeur à poste fixe :

    La sécurité est toujours de mise et les technologues en génie énergétique comprennent l’importance des systèmes qu’ils contrôlent, opèrent et entretiennent. Ils surveillent et inspectent l’équipement, les indicateurs, les alarmes, les dispositifs de sécurité et les compteurs afin de déceler les fuites et autres défectuosités et de veiller à ce que l’équipement fonctionne de façon efficace et en toute sécurité. Ils surveillent aussi les niveaux d’eau, de produits chimiques et de combustibles des chaudières et apportent les rectifications nécessaires pour maintenir les niveaux requis. Ils prennent des mesures de précaution et font en sorte que le personnel ne coure pas de dangers.

    Compétences les plus souvent employées :

    Les technologues en génie énergétique savent interpréter des dessins de construction mécanique et lire des plans. Ils connaissent la mécanique et comprennent très bien les principes d’ingénierie, de traitement, de production et de prises de décisions. Ils travaillent bien en équipe et prennent la sécurité, les procédés et les processus très au sérieux.

    Si une installation de pétrole et de gaz utilise un système alimenté par la température ou la pression, ce sont les technologues en génie énergétique qu’il faut remercier pour l’énergie qui fait fonctionner le tout en sécurité et sans interruption.

    Previous Next
    No results were found.