news

    Une journée dans la vie : Faron – chef d’usine

    Je m’appelle Faron Ritz. Si vous décidez de travailler sur des champs de pétrole, vous utiliserez sans doute des fournitures et de l’équipement que vend mon entreprise. L’établissement dont je suis responsable à Blackfads, en Alberta, fabrique des cuves de stockage, des appareils à pression et de la tuyauterie pour les sociétés pétrolières et gazières.

    La plupart de mes collègues possèdent des diplômes d’études commerciales, mais j’ai pris une autre voie en commençant en tant que compagnon soudeur. Il y a cinq ans, j’ai lancé mon entreprise de soudage et j’ai été entrepreneur auprès de NWP. Lorsqu’on m’a proposé un emploi à temps plein comme chef d’établissement au sein de NWP, je l’ai accepté puisque je souhaitais un emploi avec un certain prestige et des responsabilités. Avec le recul, je m’aperçois que j’ai pris la bonne décision. J’aime prendre mon destin en main.

    Ainsi, je travaille en général de dix à douze heures par jour et je passe plusieurs fins de semaine dans l’établissement. Cependant, je peux m’organiser pour avoir du temps de repos l’après‑midi afin d’aller aux concours de musique de ma fille.

    J’aime ce que je fais. La fabrication est un prolongement de moi-même. C’est satisfaisant de voir notre rentabilité augmenter et la qualité de nos produits s’améliorer.

    Entreprise: NWP Industries

    Lieu: Moose Jaw (Saskatchewan)

    Échelle de salaire de base: de 78 000 $ à 148 000 $. De nombreuses entreprises proposent également une rémunération supplémentaire sous forme de primes annuelles.

    Formation: diplôme d’études commerciales ou expérience équivalente acquise en cours d’emploi.

    Promotion: possibilité que l’employé se voit attribuer d’autres responsabilités.

    Le salaire, la formation et la promotion peuvent varier d’une entreprise à l’autre.

    Previous Next
    No results were found.