news

    Une journée dans la vie : Krysia – stagiaire d’été en droit/relations avec les autochtones

    Krysia est la personne type de 25 ans qui aime passer du temps en famille, avec ses amis et à regarder un bon épisode de Sexe à New York. Krysia aime également se dépasser. Elle en a déjà accompli beaucoup pour son âge. Bien qu’elle ait manqué les épreuves olympiques de natation en 2000 de seulement 0,003 seconde, cela ne l’a pas dissuadée de concrétiser ses rêves. À l’heure actuelle, Krysia est une stagiaire d’été de huitième année à TransCanada Pipelines à Calgary. Elle espère devenir une avocate en titre avec l’entreprise. À titre de stagiaire d’été en droit au sein du service des relations avec les Autochtones, Krysia examine des accords juridiques, formule des commentaires sur des questions concernant les Autochtones ou informe d’autres jeunes Autochtones sur les nombreuses carrières qui existent dans le secteur pétrolier et gazier.

    Autres projets spéciaux — Chaque année, je fais partie de la Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones, événement au cours duquel je coordonne le montage d’un tipi afin de sensibiliser à la culture. Je fais également du bénévolat lors de l’événement Calgary Stampede’s Indian Village en effectuant quelques tâches administratives. J’ai également participé à l’association du CFAR, une organisation à but non lucratif constituée de professionnels autochtones intermédiaires. J’ai aidé les membres fondateurs pour l’organisation et l’administration et depuis ma participation, l’organisation a grimpé jusqu’à une centaine de membres. Une autre partie importante de mon travail consiste à représenter l’entreprise lors de divers salons de l’emploi, à dire aux gens ce que je fais et à présenter les occasions extraordinaires de stages d’été à TransCanada. Étant moi-même Autochtone, j’aime vraiment travailler avec d’autres jeunes filles et les informer des innombrables occasions qui existent, comme les bourses d’études et les programmes destinés aux Autochtones, que je défends avec vigueur et je ferai tout ce que je peux pour encourager les jeunes Autochtones à rester à l’école.

    Ce que j’aime au sujet de mon travail — TransCanada m’a ouvert de nombreuses portes. J’ai développé tellement d’estime de soi et acquis tant de confiance. Je peux maintenant avoir une conversation avec les cadres supérieurs sans sourciller.

    Si je pouvais changer une seule chose dans mon travail — Rien! J’ai le meilleur emploi, les gens le veulent!

    La culture à TransCanada — C’est vraiment comme une deuxième famille. L’équipe m’a vue grandir. Il y a beaucoup d’occasions!

    Ce qui me surprend le plus au sujet de l’industrie pétrolière et gazière — Il y avait beaucoup d’hommes lorsque j’ai commencé à travailler et j’avais aussi entendu dire que c’était une industrie masculine. J’ai rencontré une femme qui était cadre supérieure, ce qui m’a motivée. Les gens dans l’industrie ont vraiment été ouverts à mon égard. J’étais une des premières femmes à commencer. Un nombre égal d’hommes et de femmes composent maintenant notre équipe en Alberta.

    La plus grande reconnaissance reçue au travail — Je participais à une séance de questions/réponses à laquelle participaient nombre de cadres supérieurs et de directeurs. J’ai posé une question très précise, ce qu’a remarqué mon superviseur avant de me féliciter d’avoir posé une si bonne question!

    Ce qui m’inspire le plus dans mon travail — Savoir que je peux tout avoir et accéder à de telles occasions exceptionnelles. Je suis l’exemple de mes superviseurs en sachant que je peux faire la même chose.

    Enseignants ou conseillers favoris, et la raison — Mes parents. Ils m’ont donné les leçons de vie les plus importantes. Ils venaient de familles pauvres et m’ont appris à faire tout ce que j’entreprenais en y mettant du cœur.

    Ma devise dans la vie (citation, expression préférée, etc.) — Pour me motiver, j’ai une formule que j’ai gardée de l’époque pendant laquelle je faisais de la natation : Croire en la réussite.

    Entreprise: TransCanada Pipelines

    Lieu: Calgary (Alberta)

    Service: collectivité, sécurité et environnement, et relations avec les Autochtones.

    Formation: baccalauréat en histoire, Université de Calgary, trois ans d’études en droit, Université de la C.-B..

     

     

    Previous Next
    No results were found.