news

    Une journée dans la vie : Ryan – chef de brigade

    Ryan adore les activités de plein air. Ayant grandi en Nouvelle-Écosse, il a passé la plupart de son temps à pêcher, à chasser et à camper. En fait, il a tellement aimé cette vie qu’il est allé au collège et a obtenu un certificat en faune aquatique et terrestre afin de continuer à travailler en plein air. Son travail étant saisonnier, Ryan et sa femme ont voulu fonder une famille. En 2004, ils ont décidé de déménager à Calgary où ils ont pu tous les deux trouver un emploi à temps plein. Il a d’abord travaillé dans la lutte contre les ravageurs, mais il ne gagnait pas autant que ce qu’on disait pouvoir gagner en Alberta, et il mourait d’envie de retourner à l’extérieur.

    Il lui a fallu peu de temps pour se trouver un emploi intéressant en sismologie. De retour dans son élément, il n’effectuait cependant pas toutes les tâches qu’il souhaitait. C’est à ce moment qu’un de ses collègues lui a parlé des entreprises d’arpentage. Il a commencé par envoyer des curriculums vitæ et, en 2005, il s’est vu offrir un emploi d’adjoint au chef de brigade à McElhanney. Il ne possédait aucune expérience et savait que l’entreprise avait misé sur lui. Sachant cela, il n’a ménagé aucun effort pour devenir un excellent adjoint.

    « Au cours de la première année, j’ai posé autant de questions que je pouvais et lu tous les manuels que je pouvais trouver », déclare Ryan. Son dévouement et son éthique du travail ont porté fruit. Il a été promu au poste de chef de brigade assistant à temps partiel avant d’accéder plus tard à celui de chef de brigade. Il s’est intéressé de près à la sécurité puis est devenu le porte-parole des représentants du terrain au comité de sécurité, ainsi qu’instructeur de véhicule tout terrain (VTT) au sein de l’entreprise. Ses promotions rapides n’ont pas surpris ses collègues. Après tout, sa devise préférée est « Qui ne tente rien n’a rien ».

    Sa mission au sein de l’entreprise est essentielle. À titre de chef de brigade, il est la première et dernière personne à surveiller chaque site. « Lorsqu’un client a les coordonnées d’un lieu de forage éventuel, il ne regarde qu’un bout de papier. C’est à moi de veiller à ce qu’il puisse accéder physiquement au site de forage pour l’exploiter et l’arpenter de telle sorte que le client et le propriétaire foncier soient satisfaits. »

    Pour le moment, Ryan travaille sur un projet de 20 forages qui s’étend sur 30 kilomètres de zone forestière. Lui et un assistant passent leurs journées dans des zones isolées. Ils utilisent des VTT ou des motoneiges pour se rendre sur les pipelines ou les sites de forage prévus. Une fois rendu, il commence par arpenter ou par planter des poteaux en vue de la construction, ce qui peut prendre des heures, voire des semaines. Il travaille à l’extérieur peu importe les conditions et porte des vêtements conçus le protéger des éléments extérieurs. Il est souvent loin de chez lui pendant de longues périodes. « C’est ce que je changerais; il est difficile d’être loin de sa femme et de ses enfants. »

    Ryan a l’impression d’être payé pour partir en randonnée ou faire une chasse au trésor. « On ne sait jamais sur quoi on va tomber en empruntant les mêmes pistes qui ont été utilisées des centaines d’années plus tôt. J’ai trouvé de vieux poteaux en bois avec des trous et des monticules, un ensemble idéal d’arbres de direction, un cornet ainsi qu’une vielle bouteille en verre Dr. Pierce’s Golden Medical Discovery. »

    Tout en profitant du bon côté de son travail, il le prend aussi très au sérieux. Ses compétences en planification et en gestion du temps lui permettent de faciliter la tâche à la personne qui prendra sa suite. « Ce qui prend cinq minutes supplémentaires aujourd’hui pourrait permettre d’épargner des heures de construction à l’avenir », indique-t-il. « Vous devez vraiment penser à ce qui sera nécessaire à l’avenir et essayer de prévoir la construction de la journée qui doit être la plus avantageuse en établissant les priorités et en réalisant le travail avec rapidité. »

    Appellation du poste : Chef de brigade

    Entreprise : McElhanney

    Lieu : Calgary (Alberta)

    Échelle de salaire de base : à partir de 22 $ l’heure. McElhanney propose également un ensemble d’avantages sociaux ainsi qu’une option d’achat d’actions pour les employés.

    Formation : Faune aquatique et terrestre (technologie de la gestion des ressources renouvelables) / Contrôle de la conservation, perturbation des sols, premiers soins et RCR, conducteur de VTT, certification H2S Alive, cours pour abatteurs d’arbres de C.-B., formation de base sur scie à chaîne.

    Promotion : arpenteur ou superviseur géomètre de l’Alberta.

    Le salaire, la formation et la promotion peuvent varier d’une entreprise à l’autre.

    Previous Next
    No results were found.