news

    Une journée dans la vie : Steve – conducteur d’essais de puits

    Je m’appelle Steve Dumontet et je travaille dans le secteur pétrolier depuis environ un an et demi. À ma sortie du secondaire, j’ai été en apprentissage comme ébéniste, mais le travail était assez ennuyeux. Un ami qui travaillait dans une équipe d’essais de puits m’a ensuite dit qu’il y avait un poste vacant qui semblait bien rémunéré.

    Dans notre équipe, nous sommes presque les dernières personnes à intervenir sur un puits avant que le pétrole et le gaz ne commencent à être envoyés dans un pipeline. Nous effectuons des essais pour obtenir des renseignements sur le débit, la pression, la salinité ou tout autre élément que l’opérateur souhaite connaître concernant ce qui se passe dans le puits.

    En hiver, lorsque l’activité bat son plein, nous passons d’un site à l’autre et n’avons que quelques jours de repos entre chaque mission. Peu importe le nombre d’heures que je fais, tant que j’ai un salaire de base et un tarif journalier pour mon travail, plus je travaille, plus je gagne de l’argent. Nous nous déplaçons sur des sites pétroliers dans tout l’Ouest canadien. Chaque endroit est différent, ce qui rend les choses intéressantes. La seule partie du travail que je n’aime pas est d’être loin de chez moi pendant de longues périodes.

    Quiconque souhaite travailler dans une équipe d’essais de puits doit s’habituer à travailler à l’extérieur. Il peut faire très froid l’hiver, surtout en raison du refroidissement éolien. L’été peut être agréable, même s’il peut faire assez chaud lorsqu’on transporte des tuyaux. Personnellement, je ne me soucie pas des conditions météorologiques puisque j’aime être dehors.

    Chaque équipe d’essais de puits se compose d’un superviseur, d’un conducteur et d’un conducteur adjoint. Je suis conducteur, ce qui signifie que je suis le responsable après le superviseur. Je m’assure du fonctionnement de l’équipement et le répare au besoin.

    Entreprise: Central Production Testing

    Lieu: Calgary (Alberta)

    Échelle de salaire de base: de 42 000 $ à 63 000 $. La plupart des entreprises proposent une rémunération supplémentaire sous forme d’indemnité de champs ou de tarif journalier.

    Formation: de préférence la douzième année.

    Promotion: possibilité d’accéder au poste de superviseur ou de gestionnaire de projet, avec un salaire annuel de 100 000 $ à 150 000 $.

    Le salaire, la formation et la promotion peuvent varier d’une entreprise à l’autre.

    Previous Next
    No results were found.