news

    Exploration du GNL : mêmes compétences, métiers différents

    La semaine dernière, nous avons exploré le besoin de main-d’œuvre sur les chantiers de construction, en amont et en aval, ainsi que l’exploitation d’installations à l’échelle des sous‑secteurs visant à stimuler le secteur du GNL au Canada. Aujourd’hui, nous nous penchons sur les énormes ressemblances des professions à l’échelle des sous-secteurs au sein de la chaîne de valeur du GNL. De nombreuses capacités techniques et compétences exigées par un sous-secteur sont transférables aux autres.

    Qu’est-ce que cela signifie? Le degré de transférabilité entre les sous-secteurs est important.

    Des professions exigeant les mêmes qualifications se retrouvent dans de nombreux sous‑secteurs du GNL. Les facteurs essentiels de distinction entre ces professions semblent être la nature du travail et les conditions d’emploi.

    Nous savons qu’il existe une pénurie d’offre de main-d’œuvre locale et régionale pour la mise en place de certains projets de GNL au Canada. Les pertes d’emploi importantes qu’a connues l’industrie pétrolière et gazière en raison du ralentissement économique pourraient permettre aux propriétaires de projets de pipeline et d’installations de GNL d’obtenir une main-d’œuvre qualifiée.

    Vous souhaitez en apprendre davantage sur le secteur du GNL au Canada? Veuillez lire le rapport!

    Avez-vous manqué la publication des perspectives du marché du travail de PetroLMI le mois dernier? Apprenez-en davantage à leur sujet dans notre dernier billet de blogue!

    Previous Next
    No results were found.