news

    Une journée dans la vie : Niclas – accrocheur

    Nic est une personne normale aussi acharnée au travail que dans ses loisirs. Pour conserver son rythme de vie rapide, il plaisante sur le nombre de boissons énergisantes qu’il boit régulièrement et qu’il préfère au café qui n’est « pas sain. » À 25 ans, Nic mène déjà une vie rêvée de voyages, passe de bons moments et gagne très bien sa vie, ce qu’il attribue au travail acharné au sein de l’industrie pétrolière. Nic travaille actuellement dans le secteur du forage à titre d’accrocheur pour devenir foreur adjoint au sein de Nabors Drilling International.

    Ayant récemment obtenu son baccalauréat en commerce avec spécialité en comptabilité de l’ Université de la Saskatchewan, le bachelier n’avait pas prévu faire carrière au sein de l’industrie pétrolière, sans compter des sept dernières années sur les appareils de forage. Au cours de ses études universitaires, Nic a subvenu à ses besoins en travaillant sur des appareils de forage pendant ses temps libres. La culture d’entreprise en comptabilité n’a pas attiré Nic, qui reconnaît : « Je suis certainement plus aventurier et je ne suis vraiment pas le type de personne à travailler dans un bureau, en costume et en cravate. Je voulais bien gagner ma vie, faire quelque chose de stimulant et travailler avec des personnes avec qui je pourrais nouer des liens.

    Au départ, je souhaitais me diriger vers la foresterie, mais j’ai entendu parler des occasions dans le secteur pétrolier et gazier. Les salaires qu’on peut gagner sont vraiment attirants, mais je ne savais pas comment mettre un pied dans l’industrie. » Nic a donc sauté dans sa vieille voiture avec 1 500 $ en poche, puis a commencé à se chercher un emploi en Alberta. Assez tôt, Nic a rencontré des travailleurs du secteur pétrolier et gazier qui l’ont mis en relation avec le service des ressources humaines de Bonus Well Serving. À l’issue d’une entrevue, Nic a été embauché sur-le-champ.

    À 18 ans, Nic a commencé sa carrière au sein de l’industrie pétrolière et gazière en tant qu’ouvrier de plancher. Les ouvriers de plancher occupent des postes de premier échelon et travaillent sur le plancher de forage avec une équipe de forage composée d’autres aides‑ouvriers, d’ouvriers de plancher, de superviseurs, d’accrocheurs, d’un foreur et d’un responsable d’appareil de forage. Le personnel des appareils de forage et des plateformes de maintenance est recruté par les entreprises d’exploration et de développement (également connues comme les producteurs) dans le but d’explorer, de mettre à l’essai, d’extraire et d’espérer produire le pétrole et le gaz du puits.

    Nic se souvient de son premier jour en tant qu’ouvrier de plancher. « La première journée d’un nouveau travailleur sur un appareil de forage est très difficile et on est un peu impressionné. Il y avait tellement à faire et beaucoup d’équipement que je ne savais pas manier. On veut aider, mais le rythme est si rapide et parfois difficile à suivre. J’ai dû rapidement apprendre grâce à de la formation en cours d’emploi, à de l’observation et à des cours sur la sécurité. » Sous la direction du superviseur et du foreur, Nic était responsable du fonctionnement et de l’entretien de l’équipement de forage en toute sécurité, ainsi que du nettoyage, de l’assemblage et de l’insertion de tuyaux de forage et de colonnes de surface au fond d’un puits. Il a également participé aux manœuvres de descente et de remontée, activités qui consistent à descendre la colonne de forage dans le puits ou à la remonter hors du puits dans le but de changer un trépan tordu ou d’effectuer une mise à l’essai du puits.

    Nic a rapidement reconnu l’importance de la sécurité dans son emploi et de la formation reçue au sein de l’industrie. « J’ai suivi la formation H2S Alive, la formation d’arrêt de chute, de sauvetage sur appareil de forage et de secourisme. Au travail, on peut être exposé à des dangers si l’on ne sait pas ce que l’on fait. Heureusement, la formation en sécurité vous donne de la confiance. Par ailleurs, il est très important d’effectuer son travail correctement. »

    Maintenant, à titre d’accrocheur, Nic est responsable des circuits des boues et du contrôle du fluide de forage (connu sous le nom de boue). La boue est essentielle aux activités de forage puisqu’elle lubrifie et refroidit le trépan à mesure qu’il pénètre dans la roche, enlève les excès de débris de roche et permet de conserver une pression constante dans le puits. Le fluide de forage se compose de divers minéraux et produits chimiques; de plus, son poids et sa densité doivent être contrôlés de façon périodique.

    Nom: Niclas

    Âge: 25 ans

    Appellation du poste: accrocheur

    Entreprise: Nabors Drilling International

    Échelle de salaire de base: on peut consulter la grille des salaires de la Canadian Association of Drilling Contractors

    Formation: Université de la Saskatchewan, baccalauréat en commerce avec spécialité en comptabilité

    Ma devise dans la vie: Il faut réaliser ses rêves

    Le salaire, la formation et la promotion peuvent varier d’une entreprise à l’autre.


    Ressources supplémentaires

    Les postes de premier échelon au sein d’une équipe sur un appareil de forage ou une plateforme de maintenance nécessitent un diplôme d’études secondaires, la formation H2S Alive, une formation de secourisme et un permis de conduire. Les travailleurs doivent avoir au moins 18 ans. Lorsque les travailleurs deviennent des responsables des moteurs, ils peuvent convertir leurs heures en certificat de compagnonnage dans le métier de technicien en forage en s’inscrivant auprès de leur bureau provincial d’apprentissage (en Alberta, en Colombie‑Britannique, en Saskatchewan et dans les Territoires du Nord-Ouest).

    Remarque : Les aides-ouvriers, les ouvriers de plancher et les chefs d’installation de forage ne font pas partie des métiers de techniciens en forage. La formation des techniciens en forage débute à l’échelon de responsable des moteurs.

     

    Previous Next
    No results were found.