news

    Une journée dans la vie : Arianne – Technicienne spécialiste de l’environnement

    Arianne voulait travailler à l’extérieur, faire un métier qui était techniquement exigeant et qui comprenait des déplacements – le travail de technicienne en environnement répondait à tous ses besoins.

    La première fois qu’elle a pensé à devenir technicienne spécialiste de l’environnement, Arianne occupait alors un poste en administration pour une entreprise pétrolière et gazière. Elle aimait travailler dans cette industrie, et a reconnu l’occasion de prendre part à des programmes environnementaux progressifs et innovants. Cependant, elle voulait un métier qui lui permettrait de travailler à l’extérieur, de se surpasser techniquement et de voyager. C’est pour ces raisons que la profession de technicienne spécialisée en environnement lui correspondait parfaitement.

    Arianne est retournée étudier pour effectuer un diplôme en écotechnologie au Southern Alberta Institute of Technology (SAIT) et a usé de son expérience et de ses relations pour obtenir un poste d’experte-conseil dans le domaine de l’environnement au sein de la société Summit An Earth Services Company.

    Comme technicienne spécialiste de l’environnement, Arianne doit s’attaquer à des défis techniques complexes pour remettre en état les sites contaminés de manière efficace et efficiente. Chaque site possède ses propres problèmes et requiert une solution qui lui est unique. Et Arianne met en œuvre cette solution : elle cible tous les composants nécessaires, partage le plan avec les autres, recueille les lignes directrices techniques et en matière de sécurité, effectue elle-même la remise en état des sites, et ensuite, procède à l’évaluation du site. Elle travaille à l’extérieur environ 60 % du temps, ce qui correspond parfaitement à sa personnalité.

    Ma journée typique

    Il n’existe aucune journée « typique », mais lors du dégel printanier, je commence habituellement mon travail au bureau. Je prépare les plans propres aux sites et je compile l’aide technique des lignes directrices nécessaires en matière de sécurité. Ensuite, je me rends sur le terrain. Une fois arrivée, je commence à passer en revue les documents en matière de sécurité et l’état des lieux. Puis, nous avons notre réunion quotidienne relative à la sécurité. Après celle-ci, nous pouvons commencer à travailler. Nous surveillons le sol et l’eau, prenons des notes détaillées, consignons nos observations et enregistrons les lectures d’instruments. Pendant toute la journée, j’évalue en continu l’état du sol et ajuste mon travail pour résoudre les problèmes d’ordre environnemental, technique ou administratif. Ensuite, je retourne au bureau pour rédiger un rapport sur l’état et les activités du site ainsi que pour analyser les données du site comparativement aux lignes directrices réglementaires. J’émets des recommandations pour les prochaines étapes ou bien je rédige une conclusion lorsque le travail sur le site est terminé.

    Les habiletés que j’utilise le plus dans mon travail

    Le plus grand atout que je peux utiliser dans le cadre de mes fonctions est le raisonnement analytique. La complexité du site peut représenter un défi de taille. Par conséquent, je dois utiliser mes connaissances techniques et comprendre les exigences réglementaires pertinentes afin de trouver la bonne solution. Je dois aussi équilibrer les attentes des intervenants et collaborer avec des collègues, des experts de l’industrie et des clients.

    Le plus grand avantage dans mon travail

    Découvrir l’Alberta, la Colombie-Britannique et la Saskatchewan. Je passe beaucoup de temps en voiture pour me rendre sur les terrains d’exploitation de pétrole et de gaz. Je peux donc passer du temps dans des endroits où je n’aurais pas eu l’occasion de le faire dans d’autres circonstances. Nous habitons dans un endroit magnifique!

    Le plus grand défi dans mon travail

    Travailler dans des zones éloignées peut être à la fois une bénédiction et une malédiction. Cela peut vraiment être magnifique, mais parfois, la route pour accéder au terrain n’est pas toujours en bon état, ou bien il n’y en a tout simplement pas! Les conditions climatiques ne sont pas toujours en ma faveur et j’ai eu quelques rencontres avec des animaux sauvages. Une fois, après avoir été vérifiée un site au nord de Slave Lake, j’étais en train de retourner m’assoir dans le camion lorsque mon collègue et moi avons remarqué des pistes de loup… qui suivaient nos traces! Nous aurions vraiment pu nous trouver dans une situation dangereuse. J’ai aussi vu des grizzlis, un lynx, un chevreuil et un orignal. Heureusement, je ne les ai jamais vus de trop près. Si vous aimez être dehors, relever des défis et travailler sous pression, vous devriez penser à devenir technicien spécialisé en environnement.

    Entreprise

    Summit An Earth Services Company

    Lieu

    Calgary (Alberta)

    Salaire

    Entre 42 000 $ et 145 000 $

    Études

    Diplôme en écotechnologie

    Le salaire, la formation et les possibilités de promotion peuvent varier d’une entreprise à une autre.

    Previous Next
    No results were found.