news

    Mise à jour de 2019 sur le marché du travail – Main-d’œuvre autochtone

    Accroissement des possibilités pour les Autochtones dans le domaine du pétrole au Canada

    Parmi la main-d’œuvre du secteur pétrolier et gazier du Canada, les Autochtones jouent un rôle de plus en plus important, créent de nouvelles occasions à titre de propriétaires d’entreprises, de participants à des coentreprises et d’employés, contribuant par la même occasion à l’investissement, à l’innovation et au marché du travail.

    Selon les dernières données, les Autochtones représentaient 6,3 % de la main-d’œuvre canadienne directe de l’industrie pétrolière et gazière en 2016, soit 11 900 travailleurs, surtout dans le sous-secteur des services, suivi des sous-secteurs de l’exploration et de la production et des pipelines. Selon l’Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP), le secteur de l’exploitation des sables pétrolifères de l’Alberta a toujours engagé de nombreux Autochtones, en achetant des produits et des services de près de 400 entreprises autochtones dans 66 collectivités albertaines entre 2015 et 2016.

    Les emplois se rapprochent des régions d’origine

    Bien que les communautés autochtones n’aient pas été épargnées des pertes d’emplois survenues au sein de l’industrie au cours des quatre dernières années, de nouvelles possibilités d’emplois se profilent à l’horizon puisque les activités s’élargissent vers les régions d’origine de grandes populations autochtones. Par exemple, le pipeline Coastal GasLink, qui permettra de transporter du gaz naturel des installations de la Colombie-Britannique à un terminal d’exportation de GNL à Kitimat, a déjà attribué des contrats et des emplois d’une valeur de 620 millions de dollars à des entreprises autochtones, et une autre somme de 175 millions de dollars pour des emplois au terminal d’exportation de GNL.

    Afin de faire en sorte que les travailleurs autochtones possèdent les compétences nécessaires pour faire progresser leur carrière au sein de l’industrie pétrolière et gazière, l’industrie a décelé certains nouveaux besoins en matière d’éducation et de formation auxquels il faudra répondre. Il faut notamment une éducation et une formation accrues en science, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM); des compétences en technologie de l’information (TI) allant des habiletés de base en informatique à la programmation et à la gestion des données; des compétences en gestion de projets; l’application de connaissances traditionnelles et scientifiques à la planification de projets, aux opérations, au contrôle environnemental et aux travaux de récupération; et de l’expérience en administration et en gestion.

    Les Autochtones accueillent l’entrepreneuriat

    De plus en plus, les Autochtones approchent l’industrie pétrolière et gazière en tant qu’entrepreneurs. Voici un exemple : Wapahki Energy Ltd. propose une façon plus sécuritaire de transporter le bitume des sables pétrolifères en le transformant en rondelles pour l’expédier en train. D’autres, comme la Première Nation de Fort McKay et la Première Nation crie de Mikisew, participent activement à des projets d’envergure, en ayant acheté une participation de 49 pour cent dans l’installation de stockage des sables pétrolifères, au nord de Fort McMurray.

    Pour en savoir plus sur les carrières de l’industrie pétrolière et gazière, consultez notre section Explorateur de carrière.

    Previous Next
    No results were found.