news

    Une journée dans la vie de Raman – Gestionnaire du développement des affaires/ Ingénieure réservoir en formation

    Depuis sa décision de faire carrière dans l’industrie pétrolière et gazière du Canada en 2014, Raman Sawhney a appris ce que peu d’universités ou d’entreprises enseignent officiellement un outil clé : la résilience.

    « Pour moi, travailler dans le secteur de l’énergie est synonyme de résilience. À l’heure actuelle, nous traversons une période extrêmement éprouvante », déclare Raman, diplômée en génie chimique de l’Université Queen’s en 2017.

    Une transition de carrière

    Pour Raman, surmonter ces moments éprouvants lui ont permis d’avoir plusieurs possibilités en succession rapide. Après des stages d’été chez Bankers Petroleum, elle a été embauchée à temps plein comme ingénieure de production pétrolifère et gazière en formation.

    « J’ai passé quelque temps à travailler à l’étranger sur des actifs liés au pétrole lourd dans le plus grand champ pétrolifère terrestre d’Europe continentale », explique Raman. Son travail dans les champs de pétrole albanais lui a permis d’acquérir des compétences techniques. Lorsque l’entreprise Bankers a fermé ses bureaux de Calgary après avoir été vendue, elle a choisi de rester dans la ville.

    « Je voulais en apprendre davantage sur le secteur canadien », explique Raman.

    Elle a ensuite travaillé chez PricewaterhouseCoopers (PwC) Canada comme consultante en gestion, où elle a appris comment améliorer les opérations commerciales et aider les entreprises à prendre de meilleures décisions. En 2019, elle a été employée comme ingénieure de production pétrolifère et gazière en formation et gestionnaire de projet chez Fracture Modeling Inc. (FRACMOD), une société d’experts-conseils technique de Calgary qui se spécialise dans la modélisation de la fracture hydraulique, la caractérisation de réservoir et la simulation de réservoir.

    « Le travail chez FRACMOD est stimulant et me permet toujours d’être libre, et j’ai décidé de repousser mes limites chaque jour en pensant à la façon dont nous pourrions faire croître l’entreprise », dit Raman. « En combinant mon éducation formelle et informelle, j’ai acquis des capacités d’analyse techniques et commerciales que j’utilise dans mes fonctions pour comprendre le rendement antérieur de l’entreprise, aider à élaborer une vision d’avenir pour cette entreprise et, au bout du compte, pour mieux servir nos clients. »

    Journée typique

    « Mon travail a un titre précis, mais il n’englobe pas tout ce que je fais dans mon rôle quotidien », dit Raman. « Nous accordons toujours la priorité à nos clients, et il m’arrive souvent de participer à des tâches comme la modélisation des données, la préparation de présentations pour des clients et l’exécution de travaux de simulation de fracturation. Je passe aussi beaucoup de temps à préparer différents dossiers pour notre équipe de direction, qu’il s’agisse d’une analyse et vérification rétrospective des dépenses, de mises à jour de présentations de marketing ou de prévisions sur certaines occasions propices aux affaires. »

    En plus de la résilience, les compétences qu’elle utilise le plus dans son travail sont l’analytique, la résolution de problèmes et l’empathie. L’entreprise est fondée sur la science, mais elle dépend également de l’écoute et de la compréhension des besoins des clients.

    « Faire preuve d’empathie et me mettre à la place des clients pour comprendre leurs échéanciers et ce qui est important pour eux occupe une place essentielle dans mon rôle », dit Raman.

    Elle a aussi appris à faire ce qui est important pour l’entreprise FRACMOD elle-même.

    « Il y a beaucoup plus à gérer dans une petite entreprise, dit Raman. J’ai appris que, quel que soit votre rôle en particulier, vous occupez quand même plusieurs fonctions. Je suis parfois ingénieure de production en formation, trésorière, gestionnaire du développement des affaires et réceptionniste. Il peut être difficile de gérer autant de priorités. »

    Le résultat, dit-elle, c’est qu’elle est devenue « extrêmement organisée et méticuleuse » et qu’elle a beaucoup amélioré ses aptitudes à établir l’ordre de priorité des tâches.

    Il y a beaucoup plus à gérer dans une petite entreprise. J’ai appris que, quel que soit votre rôle en particulier, vous occupez quand même plusieurs fonctions. Je suis parfois ingénieure de production en formation, trésorière, gestionnaire du développement des affaires et réceptionniste. Il peut être difficile de gérer autant de priorités

    Raman, Baccalauréat en génie chimique, Université Queen’s

    Créer une culture et une communauté

    Raman met ses compétences professionnelles à contribution de sa vie personnelle. En 2018, elle a lancé un organisme sans but lucratif appelé Apar Initiative. Apar, qui signifie « sans limite et infini » en sanskrit, se concentre sur l’encouragement et l’autonomisation de la prochaine génération de femmes professionnelles en sciences, en technologie, en génie et en mathématiques (STEM) et en leadership. Sa vision est d’avoir des programmes de mentorat et des sections de l’Initiative Apar dans les universités canadiennes et de créer les conditions propices au développement d’une communauté qui valorise le mentorat et la croissance.

    « Nous voulons avoir une culture et une communauté qui permettent aux gens de venir pour en apprendre davantage sur les possibilités qui s’offrent à eux, dit Raman. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais cela en vaut la peine. »

    Elle a récemment investi le montant d’un prix GenNext pour philanthropie que lui a décerné Centraide de la région de Calgary dans le financement des activités d’Apar Initiative.

    La croissance d’Apar Initiative n’est qu’un de ses objectifs. Elle veut aussi obtenir une maîtrise en administration des affaires.

    « J’ai la volonté d’apprendre tout au long de ma carrière et ne veux pas stagner. Je veux toujours me développer et ajouter de la valeur », dit Raman. « Mon travail actuel me permet de cocher toutes les cases, mais je me prépare toujours à apprendre chaque jour. »

    Éventuellement, elle désire créer et gérer sa propre entreprise.

    « Je sais que je veux bâtir davantage et, au bout du compte, trouver un moyen d’établir le lien entre un grand nombre de mes passions et des entreprises. FRACMOD m’a donné l’occasion d’apprendre des choses que je n’aurais pas apprises dans les postes que j’ai occupés au début de ma carrière. À mesure que je progresse dans ma carrière, je veux être la personne qui inspire les autres et leur donne des moyens d’agir, qui construit quelque chose de formidable avec son équipe et qui aide à créer des possibilités quand l’occasion se présente. »

    Enterprise

    Fracture Modeling Inc. 

    Lieu

    Calgary, Alberta

    Salaire

    73,000 $ et 138,000 $

    Études

    Baccalauréat en génie chimique, Université Queen’s

    Le salaire, la formation et les possibilités de promotion peuvent varier d’une entreprise à une autre.

    Previous Next
    No results were found.