news

    Une journée dans la vie de Rick, Gestionnaire, Réglementation – Terres de surface, Relations avec les intervenants, Environnement et Réglementation

    Lorsque Rick a obtenu son diplôme dans le cadre du programme de gestion des ressources renouvelables du Collège Lethbridge, trois choix de carrière se présentaient à lui. Il pouvait devenir agent des pêches et de la faune, agent forestier ou gardien de parc.

    De tels emplois étaient rares à la fin des années 1970. Rick a donc suivi les traces de son père et de son frère dans le secteur de l’énergie, et a commencé à travailler pour une entreprise de services pétroliers. C’est ainsi qu’il a consacré 42 ans de sa vie à ce secteur.

    « J’ai appris qu’on ne peut pas rester immobile et qu’on ne peut jamais dire qu’on possède  « la» meilleure méthode », dit Rick.

    Rick lui-même ne s’est jamais arrêté — il a toujours continué à apprendre.

    Journée typique

    En bref, à l’époque de Rick, on se consacrait à la gestion des questions liées à la réglementation du pétrole et du gaz. Les règlements pouvaient avoir été pris par son entreprise, la Canadian Natural Resources Limited, ou par divers ministères et organismes publics chargés de surveiller tous les aspects de l’industrie.

    « Cela touche également les propriétaires fonciers, les occupants et les organisations environnementales non gouvernementales, explique Rick. Essentiellement, cela concerne tout ce qui est nécessaire pour assurer le bon fonctionnement et la conformité de nos activités. »

    Selon lui, il n’existe pas de journée typique.

    « Nous pouvons nous réunir pour discuter d’une nouvelle politique ou faire modifier une politique afin qu’elle soit plus rentable, déclare Rick. Un jour de folie, c’est lorsqu’un incident ou un problème majeur surgit de nulle part. »

    Par exemple, il y a eu récemment des inondations et des feux de forêt.

    Pleins feux sur l’environnement

    Rick n’avait pas prévu de faire carrière dans le secteur pétrolier et gazier. Après quelques années de travail sur les sites de puits, il a constaté que ses études en ressources naturelles et en environnement pouvaient être fusionnées. En 1980, l’Energy Resources Conservation Board (ERCB) a embauché Rick comme inspecteur sur le terrain à Whitecourt, en Alberta.

    L’ERCB était un organisme du gouvernement provincial chargé de réglementer les activités énergétiques existantes et de statuer sur les demandes de mise en valeur et de production nouvelles ou élargies.

    L’expérience acquise par Rick dans la gestion du poisson et de la faune et un nouveau certificat en location, construction et gestion de baux du Hinton Forestry Institute ont fait de lui un pionnier, alors que l’ERCB s’employait à mettre davantage l’accent sur l’environnement.

    « À l’époque, il y avait très peu de ministères de l’Environnement au Canada, y compris au niveau gouvernemental, explique Rick. Mon plus grand défi a été d’en apprendre le plus possible sur le fonctionnement de l’industrie pétrolière et gazière. Le côté positif de la chose, c’est que j’ai demandé aux gens de m’aider à apprendre, et ils étaient heureux de me parler de ce qu’ils faisaient. »

    Par ailleurs, le temps passé à la ferme et au ranch avec ses grands-parents, ses tantes et ses oncles durant son enfance lui avait permis de comprendre les valeurs des habitants des régions rurales de l’Alberta.

    « Cela m’a vraiment aidé à mieux communiquer avec les gens et à leur demander comment les choses allaient. »

    Ainsi, pendant bon nombre d’années, il a utilisé au travail ses compétences en relations humaines et en communication plus que toute autre compétence.

    « De nombreuses discussions portent sur ce qui est nécessaire par rapport à ce qui est juste — ce n’est pas toujours la même chose — et on essaie de déterminer une voie à suivre, fait remarquer Rick. Plusieurs intervenants participent à la planification et à la conception de projets et d’activités complexes, puis à leur exécution dans le paysage. »

    « J’ai vraiment aimé travailler dans le secteur de l’énergie. Je gardais les yeux et les oreilles bien ouverts sur les autres possibilités d’emplois, mais rien ne paraissait aussi intéressant que de travailler dans le domaine de l’énergie.

    Quand je repense au passé, je constate que le travail était bien, mais, au bout du compte, c’est une question des gens qu’on y rencontre. J’ai eu des mentors extraordinaires, et c’était agréable de travailler avec eux et d’apprendre d’eux. Vous établissez des liens avec les gens, et j’aime l’attitude positive des gens qui disent : Nous en viendrons à bout! Les gens redoublent toujours d’efforts pour bien faire les choses. »

    Rick, Diplôme en gestion des ressources renouvelables Certificat en location, construction et gestion Certification professionnelle (Association of Science & Engineering Technology Professionals of Alberta), ingénieur technologue agréé — Pétrole Baccalauréat ès sciences en études environnementales

    Une carrière de toute une vie

    Au cours de sa carrière, qui s’étend sur plus de quatre décennies, Rick a connu de nombreux hauts et bas dans l’industrie, notamment des effondrements de prix, des pics de demande, des batailles de production et des montagnes russes économiques. Il lui est même arrivé de penser à changer d’industrie, mais rien ne lui tenait plus à cœur que le secteur du pétrole et du gaz.

    « J’ai vraiment aimé travailler dans le secteur de l’énergie, dit Rick. Je gardais les yeux et les oreilles bien ouverts sur les autres possibilités d’emplois, mais rien ne paraissait aussi intéressant que de travailler dans le domaine de l’énergie.

    Quand je repense au passé, je constate que le travail était bien, mais, au bout du compte, c’est une question des gens qu’on y rencontre. J’ai eu des mentors extraordinaires, et c’était agréable de travailler avec eux et d’apprendre d’eux. Vous établissez des liens avec les gens, et j’aime l’attitude positive des gens qui disent : Nous en viendrons à bout! Les gens redoublent toujours d’efforts pour bien faire les choses. »

    En juillet 2020, Rick a officiellement pris sa retraite. Il estime que cela a été un privilège de travailler pour cette industrie.

    « J’ai vu le secteur s’améliorer constamment dans ce qu’il fait, dit-il. Cela est bien sûr attribuable à ce que les gens et la société ont appris. Et à la volonté d’améliorer les choses. Je dirais que le Canada a fait beaucoup de chemin et fait de l’excellent travail dans le domaine de l’énergie. »

    Enterprise

    Canadian Natural Resources Limited

    Lieu

    Calgary, Alberta

    Salaire

    Entre 53,000 $ et 171,000 $

    Études

    Diplôme en gestion des ressources renouvelables

    Certificat en location, construction et gestion

    Certification professionnelle (Association of Science & Engineering Technology Professionals of Alberta), ingénieur technologue agréé — Pétrole

    Baccalauréat ès sciences en études environnementales

    Le salaire, la formation et les possibilités de promotion peuvent varier d’une entreprise à une autre.

    Previous Next
    No results were found.