news

    Une journée dans la vie de Shannon – Propriétaire, Benchmark Safety Inc.

    La carrière de Shannon dans le secteur pétrolier et gazier est plus accidentelle que planifiée.

    Diplômée en anthropologie biologique de l’Université de Calgary il y a près de 20 ans, elle constate que les emplois dans son domaine sont rares.

    « Après mes études, je n’ai pas pu m’inscrire immédiatement à un programme de maîtrise, et je ne savais pas quelles étaient mes autres options », explique Shannon.

    Elle s’est dit qu’elle s’occuperait cette année-là en travaillant pour l’entreprise de son père, Benchmark Safety Inc. Il s’agit d’une entreprise d’experts-conseils en gestion de la sécurité adaptée aux besoins dans les secteurs pétrolier et gazier, de la construction, des loisirs et de la fabrication au Canada, aux États-Unis et à l’échelle internationale. En fin de compte, l’objectif de Benchmark Safety est d’aider les clients à trouver des solutions rapides et efficaces aux problèmes liés à leur système de gestion de la sécurité.

    Elle avait grandi en entendant son père, ingénieur et professionnel en sécurité agréé du Canada, parler de l’industrie pétrolière et gazière et du travail dans le domaine de la sécurité, mais elle ne pensait pas qu’elle suivrait ses traces.

    « Eh bien, cela fait plus de 19 ans que j’ai commencé à travailler à Benchmark, et maintenant, je suis propriétaire de l’entreprise », dit-elle en riant. « Mon père a vu mon potentiel et m’a encouragée dès le départ. Après avoir travaillé à ses côtés et appris de lui, j’ai découvert à quel point j’aimais ce travail. Comme mon père, je suis devenue une professionnelle en sécurité agréée du Canada. Il m’a appris l’importance d’avoir un système officiel de gestion de la sécurité, en soulignant qu’il n’est toutefois pas toujours facile pour le personnel interne d’effectuer tout seul ces changements. En tant que consultante, j’ai le plaisir d’aider les entreprises à atteindre leurs objectifs en matière de sécurité et à élaborer, à mettre en œuvre et à surveiller leurs programmes. »

    Journée typique

    Selon la période de l’année, Shannon passe ses journées avec divers clients. Elle consacre une grande partie de son temps à auditer les programmes de santé et sécurité au travail de ses clients en fonction des normes provinciales, afin qu’ils puissent obtenir un certificat de reconnaissance (COR).

    Les programmes COR sont conçus pour détecter et éliminer ou réduire au minimum les risques pour la santé et la sécurité des travailleurs, des biens et des collectivités. Au cours des dernières années, la portée des programmes COR s’est élargie.

    « Il est certain que l’importance accordée à l’audit en général s’est accrue », affirme Shannon. « Une partie de mon travail consiste à examiner attentivement tous les aspects de leurs activités, du fonctionnement de la direction aux opérations sur le terrain en passant par le soutien administratif. »

    « Mon travail consiste à déterminer si une entreprise a mis en œuvre son système de gestion de la sécurité, de sorte que je pourrais parler à un mécanicien à Fort McMurray, à un cadre supérieur à Calgary, à un manœuvre d’une installation de forage dans le nord-est de la Colombie-Britannique, ou à un exploitant d’une installation de fabrication à Edmonton », dit-elle.

    Ses journées sont souvent longues, durant parfois jusqu’à 16 heures lorsqu’elle est sur le terrain. En raison de la pandémie actuelle, on fait moins d’audits sur le terrain en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba, mais l’interview des travailleurs en Colombie-Britannique est encore requis. « Ils sont maintenant réalisés au moyen de Microsoft Teams ou par appels téléphoniques », dit Shannon.

    Mon travail consiste à déterminer si une entreprise a mis en œuvre son système de gestion de la sécurité, de sorte que je pourrais parler à un mécanicien à Fort McMurray, à un cadre supérieur à Calgary, à un manœuvre d’une installation de forage dans le nord-est de la Colombie-Britannique, ou à un exploitant d’une installation de fabrication à Edmonton.

    Shannon, Baccalauréat en anthropologie biologique, Professionnelle en sécurité agréée du Canada    

    Équilibre entre les connaissances et les compétences

    La compétence qu’elle utilise le plus est l’entregent.

    « En tant que professionnel de la sécurité, vous devez savoir comment parler aux gens. Mais, vous devez aussi faire appel à une combinaison d’autres aptitudes comme la gestion du temps, la résolution de conflits, l’adaptabilité et d’autres compétences interpersonnelles.

    Cela dit, ajoute-t-elle, vous avez aussi besoin de solides connaissances sur les systèmes de gestion de la sécurité et sur les gens en général. J’ai étudié le comportement humain à l’université et je sais que chaque personnalité est unique, chaque comportement aussi. Je suis là pour aider les entreprises à comprendre comment tout cela s’imbrique. »

    Pour Shannon, l’étendue et la profondeur du domaine de la sécurité dans l’industrie pétrolière et gazière font en sorte qu’elle ne s’ennuie jamais et qu’elle est toujours mise au défi.

    « J’adore parler aux gens et trouver ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Mon travail consiste à trouver des solutions. Il peut y avoir des centaines de façons de faire quelque chose, mais nous voulons trouver la bonne solution », dit-elle. « C’est vraiment amusant, comme assembler un casse-tête quand on n’a pas l’image sur la boîte. »

    Son sens de l’amusement et de l’humour joue un rôle important dans sa capacité de travailler avec les autres.

    En tant que professionnel de la sécurité, vous devez savoir comment parler aux gens. Mais, vous devez aussi faire appel à une combinaison d’autres aptitudes comme la gestion du temps, la résolution de conflits, l’adaptabilité et d’autres compétences interpersonnelles.

    Shannon, Baccalauréat en anthropologie biologique, Professionnelle en sécurité agréée du Canada 

    Apprendre et grandir ensemble

    Lorsque Shannon s’est jointe à l’entreprise, elle en savait à peine plus sur la santé et la sécurité que ce dont son père avait fait part autour de la table de cuisine. Aujourd’hui, ses connaissances sont vastes, mais continuent de s’étendre.

    « Je ne me considère pas comme une experte. J’apprends encore », dit-elle. « C’est pour cela que je pense qu’il est essentiel de bâtir un réseau dans le domaine de la sécurité. J’ai la chance d’avoir rencontré des professionnels de la sécurité partout au Canada dont j’ai appris l’existence grâce au Conseil canadien des professionnels en sécurité agréés et à la Women in Occupational Health & Safety Society (WOHSS). Je suis actuellement vice-présidente de la WOHSS, et nous accomplissons des choses formidables en ce qui concerne l’établissement de liens entre des professionnels de la sécurité expérimentés et ceux qui commencent leur carrière. »

    Pour Shannon, il est primordial d’aider les organisations à améliorer leurs systèmes de gestion de la santé et de la sécurité tout en assurant à tous les professionnels de la sécurité un meilleur avenir, et elle est fière de participer à la réalisation de cet objectif.

    Enterprise

    Benchmark Safety Inc.

    Lieu

    Calgary, Alberta

    Salaire

    40,000 $ et 105,000 $

    Études

    Baccalauréat en anthropologie biologique

    Professionnelle en sécurité agréée du Canada

    Le salaire, la formation et les possibilités de promotion peuvent varier d’une entreprise à une autre.

    Previous Next
    No results were found.