news

    3 000 pertes d’emplois pour l’industrie pétrolière et gazière en avril

    CALGARY — D’après la division PetroLMI d’Energy Safety Canada, les emplois directs dans l’industrie pétrolière et gazière canadienne ont connu une baisse de plus de 3 000 postes en avril, 40 % des pertes nettes d’emplois ayant été enregistrées en Alberta.

    Selon les dernières données de l’Enquête sur la population active (EPA) de Statistique Canada publiées aujourd’hui, l’industrie comptait 194 500 travailleurs en avril, soit une baisse de 1,5 % ou d’un peu plus de 3 000 emplois, comparativement à environ 197 600 travailleurs qui occupaient un emploi au mois de mars. En un mois, le sous-secteur de l’exploration et de la production a affiché un gain de 3 200 emplois, mais les sous-secteurs des services pétroliers et gaziers et des pipelines ont enregistré une baisse de 5,2 % (ou 4 200 emplois) et de 12,1 % (ou 2 000 emplois), respectivement.

    « Malgré la forte croissance de l’emploi enregistrée dans les autres industries au mois dernier, l’industrie pétrolière et gazière canadienne continue de voir des pertes d’emplois », mentionne Carol Howes, la vice-présidente des communications et de la division PetroLMI d’Energy Safety Canada. « Dans l’ensemble, nous avons connu une perte nette d’environ 2 700 emplois depuis le début de janvier. Bien que nous ayons connu une hausse d’environ 12 500 emplois dans le sous-secteur de l’exploration et de la production, le sous-secteur des services a perdu environ 9 800 postes et le sous-secteur des pipelines en a perdu près de 5 400. »

    L’Alberta a subi une perte nette de 1 200 emplois en avril, ce qui a réduit la main-d’œuvre directe du secteur pétrolier et gazier dans la province en la faisant passer à environ 145 100 travailleurs. La Saskatchewan, le centre du Canada et le Canada atlantique ont également enregistré des pertes d’emplois en avril d’un mois à l’autre. Dans l’industrie pétrolière et gazière, la Colombie-Britannique était la seule province à enregistrer une hausse du nombre d’emplois, soit de 2,3 % (ou 300 emplois).

    Par rapport à l’année précédente, l’emploi dans l’industrie pétrolière et gazière au Canada a connu une hausse de 1,3 %, contre 192 000 emplois en avril 2018. Toutefois, le taux d’emploi en Alberta et en Saskatchewan a baissé de près de 3 % et de 1,5 %, respectivement, pendant la même période. Cette baisse s’est traduite par une perte de 4 300 emplois en Alberta et de 200 emplois en Saskatchewan.

    « Bien que certaines des pertes d’emplois dans le sous-secteur des services pétroliers et gaziers puissent être liées à l’arrivée de la débâcle printanière, la diminution des dépenses en immobilisations et les incertitudes liées à la livraison du pétrole et du gaz sur le marché continuent de se répercuter sur l’embauche », ajoute Carol Howes.
    Pour de plus amples renseignements, consultez le lien Les données sur l’emploi et la main-d’œuvre sur le site PetroLMI.

    La division Petroleum Labour Market Information (PetroLMI) d’Energy Safety Canada est financée par le Programme d’appui aux initiatives sectorielles du gouvernement du Canada et constitue une des principales sources de tendances et d’information sur le marché du travail de l’industrie pétrolière et gazière canadienne. PetroLMI se spécialise dans la présentation de données, d’analyses et de perspectives sur la main-d’œuvre de l’industrie énergétique, ainsi que de profils professionnels et d’autres ressources en matière de planification de carrière.

    Pour toute demande d’information des médias :
    Breanne O’Reilly
    Courriel : [email protected]
    Téléphone : 403.516.8050

    Previous Next
    No results were found.