news

    Une journée dans la vie : Lance – agent foncier de district

    Lance a envoyé plusieurs candidatures à Canadian Natural Resources Limited (CNRL), en adoptant la devise que si on ne réussit pas du premier coup, il faut persévérer. Sa ténacité a fini par porter fruit lorsqu’il a obtenu un emploi stable d’agent foncier à CNRL. Travaillant toujours aussi fort neuf ans plus tard, Lance à fait son chemin et est actuellement agent foncier de district. L’emploi lui convient parfaitement et lui permet de travailler en étroite collaboration avec les agriculteurs en milieu rural et les propriétaires fonciers. « Je ne suis vraiment pas un gars de ville. Je suis né et j’ai grandi sur une ferme. Je m’identifie surtout aux exploitants agricoles que je rencontre.

    Les agents fonciers travaillent avec le public, les propriétaires fonciers, les Premières nations, les organismes de réglementation et autres intervenants dans le but de traiter les questions ou préoccupations soulevées au sujet des activités pétrolières et gazières au sein de leur collectivité. S’il existe des problèmes ou des oppositions à des projets, il participe à un processus de résolution des différends arbitré par l’Energy Resources Conservation Board (ERCB). D’après la description de Lance, « il est très important d’écouter et de comprendre les préoccupations des gens. Tout n’est pas toujours simple, et avoir la peau dure aide certainement ».

    Bien qu’il y ait des défis évidents, Lance prend tout avec réserve et voit souvent le bon côté de l’industrie. « Je m’inspire de mes relations avec les collègues ainsi que du cadre de travail agréable à CNRL. J’aime également superviser et aider d’autres agents fonciers. Les voir exceller me fait prendre conscience que tout ne dépend pas simplement de moi, mais de qui s’améliore autour de moi. »

    Ce à quoi ressemble une journée ordinaire:

    Je commence vers 7 h 30-8 h. Mon travail consiste à superviser les agents fonciers de surface dans les régions du sud de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba. Les agents fonciers de surface vont rencontrer les propriétaires fonciers sur le terrain ou assistent à des réunions. Lorsque je suis au bureau, je me concentre sur la gestion de l’acquisition d’emplacements de puits, de pipelines et d’installations. Pour rester engagé dans le projet, j’utilise les courriels et le téléphone avec les prestataires de services et les agents fonciers sur le terrain responsables des projets.

    Les appels des opérateurs de terrain et des propriétaires fonciers prennent beaucoup de temps. Les propriétaires fonciers appellent pour demander une révision des prix de location et les opérateurs de terrain sollicitent notre aide pour que d’anciennes routes d’accès soient arpentées. Il est également impératif de communiquer avec les équipes techniques, notamment les géologues et les ingénieurs en production.

    Sur le terrain, on peut obtenir une servitude pour un pipeline ou un bail de surface auprès d’un propriétaire foncier, ou simplement régler une réclamation. À d’autres moments, on peut rencontrer un spécialiste des utilisateurs des terres de l’Alberta Sustainable Development ou un représentant de l’ERCB dans le cadre d’une réunion appropriée de règlement des différends.

    Milieu de travail

    Les agents fonciers de surface passent environ la moitié de leur temps à se déplacer en véhicule, soit pour aller à des bureaux de terrain ou pour rencontrer des propriétaires fonciers. Il ne s’agit pas d’un emploi classique de 9 h à 17 h et les journées peuvent parfois être longues, soit comme n’importe quel autre emploi où vous faites des heures supplémentaires certains jours et où vous pouvez terminer à une heure raisonnable d’autres jours. La plupart des agents fonciers de surface travaillent à Calgary.

    Lorsque j’ai commencé à travailler dans l’industrie, j’étais célibataire sans avoir à m’occuper d’enfants. Trouver un équilibre peut être difficile, par exemple bien manger et faire de l’exercice. Je suis toujours occupé et je dois accorder la priorité à ma famille et à moi-même. Cela fait simplement partie de la vie.

    Mon travail actuellement

    Je passe en revue le calendrier de forage et les lieux pas encore prêts pour notre programme de forage pétrolier du quatrième trimestre. Nous attendons des accords multilatéraux ou de proximité d’un district d’irrigation.

    Les habiletés que j’utilise le plus dans mon travail

    Des aptitudes à communiquer et la capacité à gérer les attentes. En tant qu’agent foncier, vous devez être à l’écoute pour comprendre les préoccupations des intervenants et des propriétaires fonciers. Il est important de voir d’où ils viennent pour aborder leurs préoccupations. Il est essentiel d’être attentif aux échéances, en particulier lorsqu’on gère l’obtention ou l’étude d’un programme. Étant donné que les installations de forage sont confiées à forfait pendant certaines périodes de l’année, il faut que le terrain soit préparé pour éviter des retards lorsque les installations de forage et l’équipement arrivent. Il est très important d’exécuter les programmes de forage dans les délais. Il est essentiel de travailler efficacement avec les courtiers et les arpenteurs afin de s’assurer de gérer les emplacements prioritaires et d’avoir recours à la main-d’œuvre nécessaire.

    Certains types de problèmes que j’ai résolus au travail

    Les problèmes de dépannage avec des paiements de loyer que les propriétaires fonciers n’ont pas reçus. Cette situation ne se produit pas souvent, mais lorsqu’il manque des chèques, on se fait une joie de découvrir ce qu’il s’est passé. En tant qu’agent foncier, vous devez surtout communiquer avec l’administrateur foncier pour régler le problème.

    Parfois, il peut y avoir des défaillances d’équipement, notamment des bris de pipeline. Les agents fonciers sont les premières personnes à être sollicitées lorsqu’une défaillance survient et ils doivent avertir le propriétaire foncier sans tarder. Les agents fonciers conseillent l’entreprise à l’égard des mesures à prendre pour corriger la situation ou l’avisent de tout dédommagement à recevoir.

    Pourquoi l’équipe ne peut pas travailler sans moi!

    On ne dépend que de soi-même pour réussir, mais je suis la personne qui est en mesure d’aborder les préoccupations des propriétaires fonciers ou des intervenants avec efficacité. Je laisse les opérateurs faire leur travail et je m’assure que l’équipement et les puits fonctionnent au maximum de leur capacité, tout en étant à l’écoute du public. Il en va de même avec les équipes techniques qui doivent trouver des zones productives possibles de pétrole et de gaz à forer. Une fois ces zones trouvées, je suis la personne qui nous permet d’accéder à la zone.

    Ce que j’aime dans mon travail:

    J’aime interagir avec mes collègues et permettre à l’entreprise d’atteindre ses objectifs commerciaux. Je suis content de savoir que nous avons participé à la réalisation d’un programme de forage avec succès.

    Si je pouvais changer une seule chose dans mon travail

    Malheureusement, l’industrie pétrolière et gazière n’est pas faite pour tout le monde. À titre d’agent foncier, vous pouvez faire l’objet de violence verbale de la part de certains intervenants. Nous connaissons tous du stress dans nos vies et les agents fonciers, en particulier, pour ne pas s’épuiser, doivent trouver un équilibre. Pour y arriver, je fais du vélo ou passe du temps en famille. Je détiens et gère également un petit ranch pour rester actif.

    Mon parcours professionnel

    Je me vois encore travailler comme agent foncier pendant dix ans. Afin de survivre dans le contexte actuel, il est essentiel de se tenir informé concernant les dispositions législatives en constante évolution, ainsi que des préoccupations au sujet de l’environnement. Conformément à la Land Agents Licensing Act, il faut maintenant suivre des cours associés à la profession. Un perfectionnement professionnel permanent me permet de me tenir informé à propos des changements intervenus dans l’industrie et la profession. Il est également préférable de faire du réseautage et d’assister à des rencontres organisées par des associations professionnelles comme la Canadian Association of Professional Landmen (CAPL) et l’International Right of Way Association (IRWA).

    Ce qui m’a le plus surpris au sujet de l’industrie pétrolière et gazière

    J’ai été surpris d’apprendre que notre économie dépend de l’industrie pétrolière et gazière. L’Alberta, en particulier, s’enrichit ou s’appauvrit en fonction de la santé de l’industrie pétrolière et gazière.

    Réalisation importante dans ma vie

    Mon mariage et la naissance de mes enfants.

    Entreprise : Canadian Natural Resources Limited

    Lieu : Drumheller (Alberta)

    Formation : Olds College, diplôme d’agent foncier

    Le salaire, la formation et la promotion peuvent varier d’une entreprise à l’autre.

    Previous Next
    No results were found.