news

    Une journée dans la vie : Sheena – administratrice des terres en surface

    Après avoir obtenu son certificat en administration de terres pétrolières du SAIT en 2007 et sans aucune offre d’emploi proposée, Sheena Myers a pensé abandonner sa carrière au sein de l’industrie pétrolière et gazière. Le hasard a voulu qu’elle reçoive un appel trois mois après son entrevue avec Encana qui a tout changé pour l’administratrice subalterne. Comme on dit, on connaît la suite.

    La première incursion de Sheena au sein de l’industrie de l’énergie a consisté à travailler comme administratrice des acquisitions et du dessaisissement au sein de l’équipe des terres de surface d’Encana. Elle reconnaît maintenant que lorsqu’elle a accepté l’emploi au début, elle n’était même pas certaine de ce qu’était une administratrice des acquisitions et du dessaisissement. Cinq ans plus tard, Sheena n’a pas son pareil pour éplucher les dossiers et gérer de A à Z avec diligence les actifs que l’entreprise peut vendre ou acquérir. Sheena a collaboré avec des intervenants tels que des groupes de bien-fonds de minéraux, des groupes juridiques, des groupes d’entreprises ainsi que d’importants groupes responsables de terres de surface, et ce, dans le but de gérer des projets avec efficacité et de respecter les dates de clôture.

    La première réunion du conseil d’administration de Sheena l’a intimidé, signe qu’elle devait améliorer ses habiletés d’élocution et de leadership. Après avoir rejoint le groupe des animateurs pour réceptions et banquets, Sheena a repris confiance. Elle a aussi découvert qu’elle possédait les compétences nécessaires pour établir de solides relations de travail avec des personnes à l’externe, ce qui a permis d’avoir des échéances rapides lors des clôtures. Sheena a tellement aimé travailler avec les gens et établir des relations qu’elle a commencé à rechercher un emploi qui correspond à ses objectifs en matière d’interaction accrue avec les intervenants et les propriétaires fonciers essentiels au sein des collectivités dans lesquelles Encana mène ses activités.

    En 2010, Sheena s’est tournée vers un groupe spécialisé au sein de l’équipe des terres de surface d’Encana, en appuyant des projets de nature délicate pour lesquels les parties intéressées ont des préoccupations concernant un projet proposé sur leurs terres ou à proximité. Dans de nombreux cas, sa participation au sein du Energy Resources Conservation Board (ERCB), de conférences appropriées de règlement des différends, d’audiences publiques de l’ERCB, du Conseil des droits de surface, de conférences de règlement de différends, de médiations et d’audiences publiques du Conseil des droits de surface est nécessaire pour prendre des résolutions.

    Si chaque occasion apporte son lot de défis, Sheena est fière de savoir qu’elle contribue à créer et établir une confiance entre les propriétaires fonciers et Encana. Selon Sheena, « lorsque les négociations commencent, chaque partie peut avoir des avis opposés. Cependant, lorsque vous écoutez les préoccupations avec soin, on constate presque un décalage immédiat. Peu importe le temps et l’acharnement que vous devez consacrer à votre travail pour obtenir cette résolution, le jeu en vaut la chandelle lorsque nos intervenants se sentent respectés et concernés par le processus. »

    Ma journée ordinaire — Je suis une personne matinale et mon emploi me permet de commencer tôt et de rentrer chez moi pour le souper. Être sur le terrain signifie parfois que la journée s’annonce plus longue qu’en temps normal. Une journée ordinaire comporte une communication permanente sur des projets, de la gestion de projets et des problèmes à résoudre.

    Je pourrais passer mes journées à travailler dans les dossiers en effectuant des tâches administratives comme procéder aux examens des rémunérations annuelles, faire la réservation de réunions et y participer, ainsi qu’effectuer un suivi des projets. Lors de rencontres avec les propriétaires fonciers, les discussions portent sur de nouvelles acquisitions, des examens des rémunérations annuelles, des dommages ou des préoccupations qu’ils pourraient avoir à propos de nos activités.

    Mon milieu de travail — Travailler sur des projets de nature délicate est parfois exigeant puisqu’on passe d’une priorité à l’autre. Les projets sont continus et peuvent prendre du temps avant d’être terminés. La clé du succès pour parvenir à une résolution est d’être patient et de croire au processus.

    Je travaille à l’est de Calgary, le long de l’autoroute 21 jusqu’à la ville de Red Deer.

    La culture générale du milieu de travail au sein du groupe dans lequel je travaille est positive, inspirante et encourageante. C’est un lieu privilégié pour essayer quelque chose de nouveau, où l’on n’a pas peur de faire une erreur, l’équipe apportant son soutien et encourageant de nouveaux apprentissages. Bien qu’aller sur le terrain puisse être intimidant, les administrateurs fonciers intérimaires de notre groupe ne sont jamais seuls et bénéficient toujours de l’aide et du soutien de collègues expérimentés. En général, les négociations et les médiations auxquelles j’ai participé ont été palpitantes et inspirantes. En tant qu’administratrice foncière intérimaire, j’apprends sans cesse de nouvelles choses.

    Mes tâches actuelles — Pour le moment, j’effectue le suivi de certaines mesures prises lors d’une conférence appropriée de règlement des différends de l’ERCB avec un propriétaire foncier. Il s’agit de collaborer étroitement avec l’entreprise d’arpentage, le personnel de construction et les équipes responsables des actifs dans le but de répondre aux demandes du propriétaire foncier et de préparer notre prochaine conférence appropriée de règlement des différends. Je travaille avec des graphiques de Gantt en gestion de projets pour des applications d’initiatives de l’ERCB, ainsi qu’un outil de communication en vue de transmettre les résultats visés aux équipes de développement. Pendant mes pauses, je continue de travailler sur la création et l’actualisation de processus visant à réaliser mes tâches avec efficacité.

    Mes habiletés les plus utilisées — L’écoute, la collaboration et l’organisation constituent les habiletés que j’utilise le plus souvent. À titre d’administratrice foncière autorisée, j’apprends de nouvelles choses tous les jours et être à l’écoute de mes pairs et des intervenants est très utile pour réussir. Il est important de négocier en fonction des intérêts en cherchant d’abord à comprendre. J’aime collaborer pour mieux aborder les préoccupations exprimées au sein de notre groupe. Lorsque nous mettons nos idées en commun, nous parvenons souvent à trouver des solutions efficaces et originales. Une administratrice voit les choses différemment d’un ingénieur, et son approche visant à interagir avec chaque personne est essentielle.

    Les types de problèmes que je résous — Les problèmes ou les défis auxquels je suis confronté peuvent être singuliers. Par exemple, une mission d’enquête concernant le système d’irrigation d’un propriétaire foncier. Un collègue et moi-même avons dû trouver la personne, le problème, le lieu et le moment, et si tout se passait conformément à son système par pivot et par colonne montante et était la conséquence directe de nos activités. J’ai été confrontée à des défis internes et externes concernant la communication. Il y a tellement d’éléments en mouvement et de groupes différents dans un projet.

    Les éléments que j’aime dans mon travail — J’aime la diversité que m’offre mon travail, les intervenants avec qui j’interagis et surtout, ce que j’apprends tous les jours.

    Mon parcours professionnel — Je suis impatiente de poursuivre mon aventure dans le domaine des terres de surface. Maintenant que j’ai obtenu ma licence d’agente foncière permanente, j’ai hâte d’avancer dans ma carrière. J’ai récemment accepté un poste au sein du groupe d’infrastructures essentielles de Colombie-Britannique où j’aurai de nouvelles occasions palpitantes d’apprendre et de me perfectionner. J’ai hâte d’améliorer mes compétences en gestion de projets grâce aux leçons pratiques auxquelles j’assiste tous les jours. Je travaille actuellement pour devenir un membre de la CAPL.

    Ce qui m’a le plus surprise au sujet de l’industrie pétrolière et gazière — Deux éléments au sujet de l’industrie pétrolière et gazière m’ont surprise : les nombreuses casquettes que vous pouvez avoir comme administratrice et les styles uniques de négociation. Je crois que la clé pour une négociation réussie est d’être capable de s’adapter aux personnes avec qui vous interagissez.

    Entreprise : Encana

    Lieu : Calgary (Alberta)

    Service : administratrice foncière de surface et administratrice foncière de surface autorisée, Infrastructure essentielle de Colombie-Britannique.

    Formation : Certificat en administration de terres pétrolières, SAIT

    Previous Next
    No results were found.