news

    Exploration du GNL au Canada : secteurs en amont et intermédiaires, et exploitation des installations

    En début de semaine, nous avons examiné les besoins de main-d’œuvre dans le GNL pour le sous-secteur de la construction sur place. Aujourd’hui, nous explorons la main-d’œuvre nécessaire pour les secteurs en amont et intermédiaires ainsi que l’exploitation des installations si la construction d’une grande installation de GNL d’une capacité de deux trains et d’une usine de taille moyenne d’une capacité de deux trains est lancée d’ici la fin de 2020.

    En amont et intermédiaire

    Le développement d’un secteur canadien du GNL aura le plus de répercussions sur les secteurs en amont et intermédiaires de la Colombie-Britannique étant donné que les installations de GNL proposées pour l’est du Canada et le Québec planifient de s’approvisionner en gaz naturel dans l’est des États-Unis – du moins au début.

    PetroLMI offre deux scénarios de prévision de l’activité en amont et intermédiaire et de la demande de main-d’œuvre pour la Colombie-Britannique si un projet de GNL va de l’avant. Le scénario le plus bas prévoit un besoin d’embauche net de 3 000 travailleurs. Le scénario le plus élevé prévoit un besoin d’embauche net de presque 3 700 travailleurs.

    La majorité des hausses des emplois en amont et intermédiaires de la Colombie-Britannique se produit au sein de professions qui viennent en appui au travail sur le terrain, dont la construction de champs pétroliers, le forage, la complétion et l’entretien des puits. Le départ à la retraire des enfants de l’après-guerre (baby-boomers) pourrait stimuler l’embauche sur le plan de la direction et de la supervision.

    Exploitation des installations de GNL

    La main-d’œuvre nécessaire pour exploiter une installation de GNL, qui cadre dans le secteur en amont, est de taille relativement petite comparativement à ce qui est nécessaire pour les secteurs de la construction, en amont et intermédiaires. Entre 200 et 350 postes directs sont nécessaires pour une usine, selon la taille de l’usine et la technologie mise en place. Par conséquent, le personnel d’exploitation pourrait être opérationnel avant la fin de 2020 si la progression dans le GNL se fait avec rapidité.

    L’exploitation des installations de GNL favorise également les possibilités d’emplois indirects, y compris les emplois au sein d’industries telles que la réparation, la gestion des déchets, le camionnage, la sécurité, ainsi que les services professionnels, scientifiques et techniques.

    Vous souhaitez en apprendre davantage sur le secteur du GNL au Canada? Veuillez lire le rapport!

    Avez-vous manqué la publication des perspectives du marché du travail de PetroLMI la semaine dernière? Apprenez-en davantage à leur sujet dans notre billet de blogue de la semaine dernière!

    Previous Next
    No results were found.